↑ Chapelle Saint-Gervais
Aquarelle réalisée par Henri Macqueron en 1852 (Bibliothèque municipal d’Abbeville)

La Chapelle Saint-Gervais (Cimetière de Coulonvillers) 

Nombre de cimetières sont situés en dehors du village et de l’enceinte de ses habitations. Le plus souvent, il s’agit d’anciens cimetières, localisés au milieu des champs bien avant le mouvement de déplacements du XIXè siècle imposé par les autorités. La chapelle permet de réunir la communauté lors des funérailles pour une bénédiction, après le trajet effectué depuis l’église paroissiale.

Cependant, à l’instar de Bovelles, la Chapelle Saint-Gervais nous raconte une histoire singulière.

En 1524, les troupes de Charles Quint, Empereur du Saint-Empire-Romain-Germanique et roi d’Espagne, brûlèrent Coulonvillers ainsi que les campagnes et villages des alentours. La population a alors migré plus au sud, et l’église fut détruite au XVIIIè siècle. C’est sur l’emplacement de cette ancienne église que la chapelle fut construite.

L’Eglise Saint-Barbe d’Hanchy 

L’église est bâtie en pierres blanches et possède un clocher-mur, ou clocher à peigne, encore appelé campagnard.

Le 28 décembre 1631 fut passé devant Godefroy Boully, notaire à Abbeville, un accord entre le seigneur et les habitants de Hanchy, au sujet de la reconstruction de l’église incendiée par la guerre contre les Espagnols. Les travaux sont confiés à Jean Dabonneval, charpentier demeurant à Vauchelles, et débutent en 1685. Le clocher a été reconstruit à partir de 1781 jusqu’à l’installation de la cloche en 1792.

L’église Saint-Barbe est aujourd’hui désacralisée et fait l’objet d’une réflexion de la part de la municipalité. 

 

 

↑ Ancienne Eglise d’Hanchy (désacralisée)
Aquarelle réalisée par Henri Macqueron en 1852 (Bibliothèque municipal d’Abbeville)

 

↑ Eglise de Coulonvillers
Aquarelle réalisée par Henri Macqueron en 1852 (Bibliothèque municipale d’Abbeville fond Macqueron)

L’Eglise Saint-Gervais et Saint-Protais de Coulonvillers 

On croit que cette église serait l’ancienne chapelle du château construit sur un monticule voisin. L’église, sous le patronage de Saint-Gervais et de Saint-Protais, était autrefois à la collation du seigneur de Neuville. Cette église est bâtie en pierres blanches et couverte en ardoises. 

Entre 1815 et 1820, le curé de Coulonvillers entrepris de nombreux travaux. En 1817, on procéda à une profonde restauration du clocher, dont l’état devenait préoccupant.

L’église de Coulonvillers abrite une toile figurant le Christ en lien avant la flagellation. Cette œuvre a été réalisée vers 1830 par Jean-Auguste FRANQUELIN, peintre natif du village. Elle a été restaurée en 2018.

La toiture de l’église a été restaurée en 2021. Découvrez la nouvelle toiture en vidéo.

Source : Notes sur l’Histoire et le Patrimoine de Coulonvillers (Kevin DEVISMES)